Bilan des éditions précédentes

Système de comptage des points

En l'an 2008 nous avons instauré un système de comptage des dégâts plus réaliste qu'en 2007, à savoir :

  • touche sur une pièce de métal (plattes ou mailles) 1 point
  • touche sur la tête (heaume) 2 points
  • touche sur une autre partie du corps (gambison ou autre) 3 points

Tout piéton totalisant 5 points est considéré Hors Service

Nous avons fait 16 mouvements, sur un terrain différent de l’an dernier :

  • un petit bosquet en son milieu avec un tas de bois stéré qui a fait office de rempart improvisé
  • les lisières touffus qui bordaient la zone.

Sa configuration a permis autant aux piétons qu’aux archers de faire preuve de beaucoup d’imagination et de permettre quelques tentatives de mouvement tactique. Un balisage a été mis en place pour mieux visualiser les portées utiles, ainsi que la zone létale. Cette zone a été placée à 15 m des archers, un poteau balise était planté tous les 10 mètres jusqu’à 110 mètres.

Déroulement de la journée.

Assaut 1 : Les « vétérans » d’AvsP2007 forme une ligne compacte, les « bleus » marche 10m devant eux. Blessés : 60%, pas de HS.

Assaut 2 : Ligne compacte, les piétons sont collés épaule contre épaule. Blessés : 20%, HS : 13% à 20 m.

Assaut 3 : Ligne offensive, les piétons sont placés à 1 mètre l’un de l’autre. Blessé : 40%, pas de HS. 2 archers ont tentés une embuscade dans le bosquet, mais ils ont été repéré trop tôt pour être efficace.

Assaut 4 : Les piétons tentent d’utiliser le bosquet. Blessés : 30%, HS : 1, par dommage collatéral !

Assaut 5 : Tentative d’une formation en tortue. Blessés : 46%, HS : 20% à 50 m et à 20 m. Comme pour l’assaut 2, la disparité des boucliers a été mise en évidence, dur de faire un mur couvrant avec des écus !

Assaut 6 : Deux lignes côte à côte, grands boucliers, écus. Blessé : 37%, HS : 1 à 20 m chez les « écus ».

Assaut 7 : Archers en deux lignes pour maintenir un tir roulant (une ligne tir, pendant que l’autre recule). Blessés : 22% HS : 1 à 30 m, un très joli tir pleine face !

Assaut 8 : La ligne d’archers s’étale pour couvrir toute la clairière. Blessés : 43%, HS : 1 à 25 m.

Pause repas...

Assaut 9 : Archers disposant d’une ligne de défense : piétons équipés de grands boucliers. Blessé : 44%, HS : 1 à 20 m.

Assaut 10 : Archers et ligne de défense équipée de petits boucliers, les grands boucliers passent par le bosquet. Blessé : 62%, HS : 37% à 10 m.

Assaut 11 : Ligne de défense espacée, archers placés dans les intervalles, en retrait. Blessé : 57 %, pas de HS.

Assaut 12 : 4 piétons devancent la ligne façon « fou de guerre ». Blessés : 50%, la ligne n’a que peut été visée, contrairement aux 4 fous !

Assaut 13 : Les archers ont envoyé un groupe sur les arrières des piétons, stratagème pressenti par les piétons. Blessés : 30%.

Un archer a eu une idée : « Pourquoi vous chargez toujours, pourquoi ne pas essayer une retraite ? »

Retraite 14 : Retraite des piétons avec poursuite des archers. Blessé : 37%, HS : 31% à 40m, 70m, 90m et 100m.

Retraite 15 : Les archers se placent en deux groupes. Blessés : 52%, HS : 31% à 40m, 60m, 70m et 80m.

Assaut 16 : Comme l'assaut 3. Blessés : 20%, HS : 13% à 60m.

Un dernier assaut « pour le plaisir » a clôturé cette journée.

Conclusions

En règle général, les archers ont un maximum d’efficacité entre 40 et 20 m pour l’assaut et 50 et 70 m pour la retraite (avec poursuite).

Pour les scores une moyenne de 42% de « blessés » et de 5% de « HS » en assaut et de 36% de « blessés » et 25% de « HS » en retraite…

Il apparaît que le piéton, fort de son assurance dans son haubert et son bouclier, charge bien, mais se replie avec beaucoup moins de facilité ! Des techniques à redécouvrir et à mettre au point en perspective.

Nous avions 21 piétons et 18 archers prévus ce qui nous faisait un rapport de 90% d’archers, on était loin du rapport idéal de 200% mais c’était déjà bien. Hélas 3 défections chez les piétons et 7 chez les archers ont ramenés ce rapport à 60% d’où certainement le faible taux de piéton HS. Et ce malgré les belles performances dont nous ont gratifier les archers présents.

Au niveau discipline des troupes, rien à redire et je vous en remercie tous : la zone d’arrêt des tirs a été bien respectée, chacun a été vigilant, il y a même eu prêt de protection entre piéton.

Un grand merci a tous ceux qui ont pris le risque d’être venu malgré une météo très pessimiste, Archers, Piétons, Secouristes, Chroniqueurs, Photographe et les autres. Merci !